ASIE DU SUD

NEPAL



   

 


Le recensement de 2001 a fait état d'une population népalaise totale de 22.700.000 personnes, de plus de 100 castes/ groupes religieux et ethniques et de 92 langues maternelles. Les nationalités autochtones (Adivasi Janajati ) comprennent officiellement 8.400.000 personnes, soit 37,19 % de la population totale mais les organisations autochtones affirment que celles-ci représentent plus de 50 % du total. Bien que constituant une partie significative de la population, les peuples autochtones ont été marginalisés en termes de langues, de culture et de possibilités économiques et politiques.

La loi de 2002, dite de la Fondation nationale pour le développement des nationalités autochtones (NFDIN), définit comme autochtone « une tribu ou une communauté ayant ses propres langue, rites et coutumes traditionnels, une identité culturelle distincte, une structure sociale et une histoire, écrite ou non, propres ». Selon cette loi, seulement 59 nationalités autochtones ont, jusqu'à présent, été reconnues légalement. Cependant, cette liste est actuellement en cours de révision par une commission de haut niveau, mise en place par le gouvernement.

La Constitution népalaise provisoire de 2007, met l'accent sur la promotion de la diversité culturelle et sur les capacités, les connaissances et les droits des autochtones. Ceux-ci attendent que ces intentions se concrétisent dans la nouvelle Constitution qui est en passe d'être promulguée. En 2007, le gouvernement népalais a aussi ratifié la Convention 169 de l'OIT sur les peuples autochtones et tribaux et voté, à l'Assemblée générale de l'ONU, en faveur de l'adoption de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones. Toutefois, on attend toujours la mise en oeuvre de la Convention 169 de l'OIT et de voir comment la nouvelle Constitution entraînera l'adoption de lois nationales, conformes aux principes de cette Convention et de la Déclaration des droits des peuples autochtones.

Source : Indigenous World IWGIA, traduction S.Dreyfus - Gamelon pour le GITPA