MOYEN ORIENT

BEDOUINS ARABES D'ISRAEL



Accés à la carte aggrandie

Environ 160.000 Bédouins arabes vivent dans le désert du Neguev et représentent 2,2 % de la population d'Israël. A la suite de la création de l'État d'Israêl en 1948, cette population autochtone a été concentrée dans une étroite région du Neguev-Naqab oriental, appelée Seyag.

En gros, la moitié des Bédouins vivent dans des villages que l'État d'Israël ne reconnaît pas; ils n'apparaissent pas sur les cartes, n'ont pas de  panneaux routiers pour signaler leur existence et ne disposent d'aucuns services de base ni d'infrastructure comprenant le pavage des routes, l'eau courante, les dépôts d'ordures, l'électricité, des écoles et des dispensaires. La construction de structures permanentes dans ces villages est illégale, ceux qui le font s'exposent à de lourdes amendes et à la démolition de leurs maisons.

L'autre moitié des Bédouins est concentrée dans sept villes  conçues par le gouvernement, construites entre la fin des années 1960 et le début des années 1990 dans la zone seyag. Ces villes ont été planifiées comme des centres urbains  sans tenir aucun compte du mode de vie traditionnel bédouin. Cette urbanisation forcée a été désastreuse : le taux de chômage y est élevé et les villes bédouines sont parmi les 10 municipalités les plus pauvres du pays.

Source : IWGIA - The Indigenous World