Sélection bibliographique

La forêt prise en otage : La nécessité de contrôler les sociétés transnationales, une étude européenne, 2003, Ed FM. Forests Monitor Ltd., 73p.

Ce rapport étudie le rôle joué par l'Union européenne dans la gestion des ressources forestières de six pays d'Afrique Centrale et en expose toutes les conséquences négatives : droits de la population locale diminués et besoins ignorés au plan local, national et international ; abattage illégal des arbres et contrebande ; exploitation forestière non durable ; population locale dépendante de la bienveillance de quelques sociétés transnationales pour des services élémentaires (la santé, l'enseignement,...)... Dans ce contexte, les prétendus bénéfices nets et durables du commerce international du bois, qui sont supposés revenir au pays, auraient besoin d'être réévalués.

 

Les droits fonciers et les peuples d'Afrique. Perspectives historiques, juridiques et anthropologiques. Rapports sur 1/ Burundi, 2/ Cameroun, 3 / RDC, 4 / Ruanda, 5 / Ouganda.2009, Ed .FPP

Ce document présent les résultats d’une étude de faisabilité conduite dans le Bassin du Congo pour tester la mise en œuvre du CLIP sur le terrain. Cette étude a été me- née en collaboration avec cinq entreprises forestières et les populations locales vivant dans et autour de sept concessions forestières, et ce, durant plusieurs visites de ter- rain au cours de l’année 2007 et 2008. La recherche a été conduite par la société An- throscape en les personnes de Jérôme Lewis, Luke Freeman et Sophie Borreill, dont le travail précis et professionnel a pu être enrichi par leurs nombreuses années d’étu- de anthropologique dans le Bassin du Congo.

 

Le consentement libre, informé et préalable et la gestion forestière durable dans le Bassin du Congo Une étude de faisabilité sur la mise en œuvre des Principes 2 et 3 du FSC dans le Bassin du Congo menée en République Démocratique du Congo, en République du Congo et au Gabon.2010, Ed Anthroscape, Société pour les peuples menacés, 82p.

Ce document présent les résultats d’une étude de faisabilité conduite dans le Bassin du Congo pour tester la mise en œuvre du CLIP sur le terrain. Cette étude a été me- née en collaboration avec cinq entreprises forestières et les populations locales vivant dans et autour de sept concessions forestières, et ce, durant plusieurs visites de ter- rain au cours de l’année 2007 et 2008. La recherche a été conduite par la société An- throscape en les personnes de Jérôme Lewis, Luke Freeman et Sophie Borreill, dont le travail précis et professionnel a pu être enrichi par leurs nombreuses années d’étu- de anthropologique dans le Bassin du Congo.

 

Rapport sur le Séminaire régional de sensibilisation : "Droits des populations/communautés autochtones en Afrique centrale", 2009, CADHP/UA, IWGIA.

Ce rapport fait le compte rendu du séminaire qui a réuni en septembre 2006 des participants issus des organisations autochtones de la Société civile, des communautés autochtones, des institutions nationales des droits de l'homme, des ONG, des délégués d'Etats d'Afrique centrale, des membres de la Commission Africaine des droits de l'homme et des peuples et différents organes concernés de l'Union Africaine.