Filmographie

Mbya, tierra en rojo, Philip Cox, Valeria Mapelman, 2006,1h08'.

En Argentine, les tribus Mbya guarani luttent pour maintenir leur culture et survivre. Malgré les missionnaires évangélistes, l’alcoolisme et les travaux mal payés dans les champs de culture, les Mbya guarani arrivent à préserver certaines de leurs traditions. Grâce à leur persévérance, ils arrivent même à gagner certaines batailles.

 

La terre des hommes rouges, Marco Bechis, 2008,1h46.

Dans la région du Mato Grosso do Sul, un groupe d’Indiens Guarani se rebelle contre les propriétaires terriens qui les exploitent. Marco Bechis révèle avec une force saisissante la tragédie quotidienne des Indiens, et leur terrible face-à-face avec les Blancs. Une fiction tournée avec d’authentiques Guaranis, une belle fresque ample et puissante qui a l’originalité d’adopter leur point de vue et d’entrer dans leur perception du monde

 

Tentapaye, la dernière demeure, de Roberto Alem Rojo, 2008, 52'

En Bolivie, la communauté guaraní de Tentayape, déclarée Patrimoine historique et culturel, a conservé intactes ses traditions. Elle est aujourd’hui menacée par l’exploitation pétrolière de la transnationale Repsol, en violation des Droits des peuples autochtones. Le grand capitaine de Tentayape voyage à Genève pour dénoncer ces violations devant l’ONU et l’OIT et présenter ce documentaire exceptionnel (sous-titré en français) sur le mode de vie de sa communauté.
Un récit sobre et classique sur la situation actuelle et les revendications des peuples Guarani Chiriguano de la région du Chaco bolivien. Au-delà des discours sur les droits humains, les droits culturels, la territorialité et les autres problématiques des populations indigène – réalité partagée par toute l’Amérique latine – l’attrait de ce documentaire se trouve dans la beauté des Guarani Chiriguano, de leurs paysages et de leur douce manière de vivre. Malgré les avancées des entreprises exploiteuses de ressources naturelles et des évangélisateurs chrétiens, les Guarani Chiriguano continuent à résister et à défendre leur droit d’exister dans un puissant message d’espoir transmis à travers l’œuvre. La réalisation s’appuie sur une recherche approfondie qui nous permet de nous situer dans la géographie, l’histoire et la situation actuelle de ce peuple, nous offrant ainsi un tableau anthropologique plein de couleur et de lumière. Basé sur un traitement sobre de l’image et sur une narration claire, ce tableau nous fait passer de la campagne à la ville, du quotidien au rite, du déracinement à la rencontre.