Bibliographie Hopis


BOISSIERE Robert, 1992, Spiritualité de indiens d'Amérique, tome 3 : Les Hopis, Le Mail, 173p.

Par tradition, la vie des Indiens hopi est divisée en deux courants principaux. L'un comprend le système de clan, qui règle l'aspect physique, ou exotérique, de leur vie et les relations sociales des gens les uns avec les autres. L'autre comprend les différentes sociétés religieuses, avec en particulier le culte des Catsinas, qui resserrent les liens des Hopis à travers une expérience religieuse commune." (Préface) Issue du témoignage direct de Chefs spirituels - sur leur histoire, leurs mythes, leurs légendes et leur religion -, l'information réunie dans cet ouvrage par Robert Boissiere est d'une nature unique. Non content de nous introduire à la mythologie des Hopis, à leur cycle cérémoniel annuel, aux rites qui conduisent de la naissance à la mort, et à leur célèbre prophétie, il nous fait aussi partager leur enseignement et leur discipline en puisant à des sources ancestrales. Au-delà de la vie sociale et cérémonielle sur laquelle il lève un voile, R. Boissiere nous permet ainsi de pénétrer l'esprit, l'espace, et le temps de l'atmosphère quotidienne du peuple hopi.

 

PEREZ Patrick, 2004, Les Indiens Hopi d'Arizona : Six études anthropologiques, L'Harmattan, 164p.

Les Indiens Hopi vivent dans l'un des plus beaux espaces naturels du monde. Ce livre est une ethnographie et une histoire des Pueblo. Politique du patrimoine des communautés pueblos, place de la représentation dans la culture hopi, gestuelle de la danse et du travail, pratiques paysagères et leurs fondements mythologiques, division sexuelle de l'espace, tels sont certains des thèmes abordés dans le cadre d'une anthropologie de l'espace.

 

 

TALAYESVA, Don-C , SIMMONS, Leo-W, 2005, Soleil hopi : L'autobiographie d'un Indien Hopi, Ed Plon, 79p.

L'auteur, Don C. Talayesva, est un Indien Hopi, chef du Clan du Soleil, né à Oraïbi, à l'est du Grand Canyon du Colorado, en mars 1890. Il a assisté à l'implantation graduelle de l'administration gouvernementale et aux efforts d'américanisation soutenus en ces territoires pueblos par les autorités, parfois avec le concours de l'armée. La présente autobiographie, Soleil hopi, est un livre singulier. C'est tout d'abord un rare document sur une tribu indienne qui nous est décrite de l'intérieur, comme un ensemble vivant et gouverné par une harmonie interne. A ce titre, il est considéré comme un des grands classiques de l'ethnologie. C'est ensuite, et surtout, un homme qui témoigne avec naïveté, vivacité et sagesse de son attachement réfléchi aux cadres traditionnels, à une attitude religieuse dans tous les grands moments de la vie. Hostile par expérience à une américanisation des siens et de sa tribu, Talayesva ne se refuse toutefois pas à une évolution nécessaire, qu'il estime, quant à lui, tragique. La richesse de la personnalité de ce chef indien, les événements historiques qu'il a vécus, nous valent un livre exceptionnel que son caractère établit comme une œuvre littéraire d'avant-garde.

 

WARBURG Aby, 2003, Aby Warburg et Joseph Léo Koerner, Le rituel du serpent, Macula,

Spécialiste du Quattrocento, A. Warburg passa plusieurs mois en Amérique à étudier les rituels indiens, en particulier ceux des Hopis. Cette incursion dans cet univers lui permit de dégager la dimension anthropologique de l'art et de contribuer au décloisonnement des savoirs. Son oeuvre est ici accompagnée d'un texte de son élève et successeur F. Saxl et d'un essai inédit de B. Cestelli Guidi.

 

WATERS Frank, 1992, Le livre du Hopi, Editions du Rocher, 470p.

Sotuknang, envoyé par Taiowa, le Créateur, déclara aux Premiers Hommes : « Je vous ai donné ce monde pour y vivre et y être heureux. Je vous demande une chose : sagesse, harmonie, et respect pour l'amour de votre Créateur ». Pour s'être écartés des préceptes de vies sacrés, ils connurent le malheur, les divisions, la destruction par le feu et l'eau, et l'émergence successive dans quatre mondes dont le dernier est celui que nous habitons. Ainsi débute l'histoire de ceux qui affirment avoir été les premiers habitants de l'Amérique : conté par trente sages hopis, ce récit cosmogonique retrace la Genèse de leur peuple, la constitution des clans, les migrations séculaires sur le continent jusqu'à l'établissement au village d'Oraibi, la rencontre de l'homme blanc et les conflits avec les Navajos. Les Hopis, pacifiques et religieux, respectent une tradition au symbolisme impénétrable. Dépositaires de ce savoir, les Anciens ont bien voulu livrer à l'auteur leurs cérémonies kachina et lui révéler le sens de leurs rituels.spirituel que purement ethnologique, Le Livre du Hopi est l'équivalent pour le monde indien des plus grands textes fondateurs et mythologiques ainsi de la Bible, du Coran ou encore du Popol Vuh des Mayas.