Bibliographie Navajo

ARVISO-ALVORD Lori, VAN PELT Elisabeth Cohen, 2003, Le scalpel et l'ours d'argent : La première femme Navajo à allier chirurgie et médecine traditionnelle, Indigènes, 215p.

Dans ce récit provocateur et émouvant, Lori Arviso Alvord, la première femme chirurgien Navajo, rapporte des cas mémorables : un homme dont l'intestin avait été perforé par un piquant de porc-épic et qui voyait là la marque d'un sort jeté par un ennemi ; une femme frappée par la foudre qu'elle disait être à l'origine de son cancer ; un chant cérémoniel conduit pendant une longue nuit d'hiver à l'intention d'une jeune malade en présence de toute la communauté. Elle a constaté que les patients traités par chimiothérapie se portaient mieux après avoir invité un homme médecine à leur chevet ; que l'état affectif du patient, et celui du chirurgien, avaient une influence sur la durée du rétablissement et même sur les chances de survie du patient. Le secret, affirme Lori Arviso Alvord, réside dans la philosophie Navajo qui consiste à " cheminer dans la beauté ". Ce récit empreint d'une grande sagesse se range parmi ces rares ouvrages dont les idées ont changé les pratiques médicales et notre compréhension du monde.

 

BEGAY Sam, FELTES-STRIGLER Marie-Claude, 2010, Moi, Sam Begay homme-médecine navajo, Indiens de tous les pays, 351p.

Depuis bientôt une vingtaine d'années de séjours prolongés chez les Indiens navajos, l'anthropologue Marie-Claude Feltes-Strigler a pu tisser des liens étroits avec celui qui est devenu aujourd'hui l'un des plus grands hommes-médecine du peuple Diné: Sam Begay. Parmi les siens, dans la plus grande réserve indienne des Etats-Unis, il a accepté de partager son savoir et son expérience. Avec cet ouvrage qui s'inscrit dans le renouveau de la collection " Nuage rouge ", nous sommes en présence de l'un de ces vénérables " Grands Anciens " qui ont perpétué la connaissance et la mémoire du passé sur lesquelles nous pouvons fonder la sagesse de l'avenir. Il nous confie sa vision de ce qu'était le monde " avant le début des temps ", les mythes, les valeurs qui régissent la vie quotidienne dans la réserve. Nous assistons au déroulement de plusieurs cérémonies et rites de guérison qu'il dirige et pratique. Sa voix d'homme-médecine parle de la richesse de sa culture, d'une vie traditionnelle qu'il sent en danger, des maux du monde moderne qui menacent le mode de vie séculaire navajo.

 

 

BENNEDEK Emily, 2001, Au-delà des quatre coins du monde , Une famille navajo dans l'Amérique d'aujourd'hui, Albin Michel, 304p.

Avec plus de 250 000 membres, les Navajos, popularisés par les romans de Tony Hillerman, représentent aujourd'hui la plus importante tribu d'Amérique du Nord. Leur réserve, située en Arizona, entre le Grand Canyon et les déserts de l'Utah, abrite des sites naturels ou archéologiques exceptionnels dont monument Valley ou Chaco Canyon. À travers le destin d'une famille et en particulier d'Ella, une femme navajo, Emily Benedek esquisse les contours d'une culture vivante et complexe, régie par le sacré et l'attachement aux quatre montagnes sacrées qui délimitent leur terre : les quatre coins du monde navajo. Une culture où coexistent, grâce à l'étonnante capacité d'assimilation des Navajos, les valeurs d'hier et d'aujourd'hui : la société traditionnelle, un univers de visions et d'esprits, et le monde contemporain, matérialiste et moderne. Pour franchir cette frontière entre deux mondes, il faut concilier deux visions de l'univers et de la vie radicalement opposées. Superbe "portrait de famille", ce récit bouleversant nous initie à un monde inconnu et nous fait comprendre la force vitale des traditions chez les Navajos. Mais au-delà de l'histoire, de la culture, du mode de vie et de la spiritualité d'un peuple, ce document est aussi une passionnante réflexion sur l'identité..

 

 

FELTES-STRIGLER, Marie-Claude, 2000, Nation Navajo, Tradition et développement, L'Harmattan, 404p.

Depuis leur arrivée dans le Sud-Ouest américain, les Indiens Navajo ont fait preuve d'une grande capacité d'adaptation. Cette capacité est mise aujourd'hui à rude épreuve ; alors que le monde extérieur pénètre dans les parties les plus reculées de la réserve grâce aux media et que l'on assiste à la globalisation de l'économie et de la culture. Dans ce cadre, la Nation Navajo peut-elle se développer tout en gardant ses traditions et son identité ?.

 

 

FELTES-STRIGLER Marie Claude, 2002, Parlons navajo, L'Harmattan, 202p.

Bienvenue dans le monde de la langue navajo, " dans le monde navajo ". Il paraît exclu d'apprendre à parler cette langue qui a servi de code aux Américains pendant la deuxième guerre mondiale. Il s'agit plutôt de comprendre comment elle fonctionne et quelle culture elle porte. Il faut commencer par faire connaissance avec une nation indienne vivant entre tradition et modernité et qui pour survivre doit participer à l'économie capitaliste des Etats-Unis, et qui puise aussi sa vitalité dans sa culture et ses traditions. Nous découvrirons comment la syntaxe et la stucture de la phrase navajo traduisent la volonté d'harmonie et d'ordre du monde des Navajo.

 

FELTES-STRIGLER Marie-Claude, 2000, Nation navajo - tradition et développement, L'Harmattan, 408p.

La Nation Navajo peut elle se développer tout en gardant ses traditions, garantes de son identité ? Riche en ressources minières, la Nation a la volonté de trouver sa propre voie de développement. Or, pour préserver leur identité culturelle, les Indiens, et en particulier les Navajo, sont sommés d'acquérir les connaissances et les qualifications techniques et scientifiques qui leur permettront de contrôler leur propre développement et d'être compétitifs sur le marché national et international. Mais tradition et modernité peuvent©elles se conjuguer dans une société qui est en évolution permanente, tout en assurant sa continuité ? Quel avenir peut©on prévoir pour les Navajo ? Depuis leur arrivée dans le Sud©Ouest américain, les Navajo ont toujours fait preuve d'une grande capacité d'adaptation, même aux périodes les plus traumatisantes de leur histoire. Néanmoins, cette capacité est mise aujourd'hui à rude épreuve, alors que le monde extérieur pénètre dans les parties les plus reculées de la réserve grâce aux media et que l'on assiste à la globalisation de l'économie.

 

 

MAGNY Christophe, 2008, La voie de la nuit, Cérémonies de guérison des Indiens Navajos, Alphée, 219p.

Récit de voyage, parcours initiatique, découverte de la civilisation, des croyances, des cérémonies de guérison, mais aussi de l'existence quotidienne des Indiens Navajo d'Arizona, La Voie de la nuit est tout cela à la fois. Après une rencontre fortuite avec les Navajo à Paris, Christophe Magny voyage à de nombreuses reprises en pays navajo, pour y retrouver les deux femmes remarquables qui l'ont adopté comme un fils. Loin de considérer ses hôtes comme des sujets d'étude, l'auteur s'efforce de partager leur vie et leurs émotions. Au fil de la vie quotidienne partagée, en écoutant les récits reflétant la foi des Navajo, en participant à leurs cérémonies de guérison, l'auteur nous livre les réflexions que lui inspire ce parcours, et montre à quel point cette rencontre transforme sa vision du monde. On découvre avec lui le pays des Navajo et la résistance de ce peuple à l'impérieuse culture qui l'entoure. Cet ouvrage est sa façon de restituer aux Navajo un peu de ce qui lui a été donné, en rendant hommage à leur admirable culture.

 

MATTEWS Wahington(trad), 2001, Le chant de la montagne, Acte Sud, 43p

Major et chirurgien de l'armée américaine, Washington Matthews (1843-1905) fut un précurseur dans l'étude des rites des Indiens navajos d'Amérique du Nord, Le Chant de la montagne réunit Les invocations chamaniques aux forces invisibles d'une "cérémonie de guérison" Ces textes nous permettent d'approcher la haute spiritualité d'un peuple qui aujourd'hui vit confiné dans une réserve de l'Arizona. The Mountain Chant : a Navajo Ceremony, ouvrage publié par le Dr Washington Matthews en 1887, fait le récit circonstancé d'une "cérémonie de guérison" qui se déroule pendant neuf jours. L'auteur y décrit complètement ce rite essentiel de la culture navajo. Pour la présente publication, nous n'avons retenu que certains chants d'invocation. La numérotation des chants correspond é la présente édition seulement. La longue introduction du Dr. Matthews a été adaptée à notre propos et ne présente que le dernier aspect du cérémonial.

 

RIEUPEYROUT Jean -Louis, 1991, Histoire des Navajos : Une saga indienne, 1540-1990, Albin Michel, 369p.

 

SANDNER Donald F., 1996, Rituels de guerison chez les Navajos, Éditions du Rocher, 316p.

Cet ouvrage initiatique ausculte et approfondit les données mythologiques relatées dans le Diné Bahané de Zolbrod (même collection, 1992) - dont il serait un peu la suite (comme ''Les rites secrets des Indiens sioux'' est un peu celle ''D'Elan Noir Parle'' dès 1987) il offre les clefs de réfléxions inédites sur notre propre héritage et nos anciennes médecines holistiques. Dans la religion traditionnelle des Navajos, le prêtre et l'homme-médecine ne sont qu'une seule personne. Au-delà des symptômes et des soins appliqués au corps physique, ils cherchent à remettre la psyché en harmonie avec l'ensemble des forces naturelles et surnaturelles qui l'entourent. La religion, la médecine et l'art sont alors inextricablement mêlés dans une étonnante unité d'objectifs. Les Tableau des rituels, les chants et les Voix dressés par ce praticien jungien mettent en évidence les processus de guérison développés chez les Navajos.

 

ZABALLOS Nausica, 2009, Le système de santé Navajo, Savoirs rituels et scientifiques de 1950 à nos jours, L'Harmattan, 378p.

Cet ouvrage analyse les différents projets éducatifs, sanitaires et politiques qui ont vu le jour depuis la fin de la seconde guerre mondiale afin de permettre aux deux types de médecine, rituelle, celle des hataali (praticiens navajo) et scientifique, de coexister dans les mêmes structures de soins, voire de se compléter. Il donne la parole aux acteurs de ce système de santé singulier pratiqué dans les hôpitaux de Dinetah, réserve navajo.

 

 

ZOLBROG Paul, 1995, Le livre des Indiens navajos: Diné Bahané, Editions du Rocher, 507p.

Pour la première fois en langue française, un - le - grand texte religieux sur la mythologie navajo. Issu d'une tradition orale séculaire, le Diné-Bahané est le discours des origines ou l'histoire du vraie du peuple navajo. Au commencement, le futur peuple du Dinétha vit dans des univers souterrains sous l'aspect d'animaux divers, notamment d'insectes. Par métamorphoses successives dans cinq mondes différents, les Navajos se rapprochent de la configuration humaine pour aboutir à l'Emergence finale. L'ouvrage contient des enseignements profonds sur les notions de morale et d'harmonie des Diné. Ce texte sacré, aux confins de la poésie et du fantastique, nous permet de découvrir une autre Amérique que celle de 1492, parcellaire et orientée. Grâce à la transcription de l'auteur, l'avènement de l'Homme selon les Navajos nous est ici restitué.

 

ZOLBROG Paul G.,1992, Le Diné -Bahané, le livre des Indiens Navajos, Editions du Rocher, 507p.

Issu d'une tradition orale séculaire, le Diné-Bahané est le discours des Origines ou l'histoire vraie du Peuple Navajo, dont voici la première traduction française. Au commencement, le futur Peuple du Dinétha vit dans des univers souterrains sous l'aspect d'animaux divers, notamment d'insectes. Par métamorphoses successives dans cinq mondes différents, les Navajos se rapprochent de la configuration humaine pour aboutir à l'Émergence finale. Celle-ci se réalise dans le monde physique actuel, jusqu'où des Entités spirituelles, telles Femme-qui-Change ou Femme Coquillage Blanc, les ont guidés. Les étapes de cette Genèse leur donnent les moyens de s'affranchir de comportements depuis toujours sources de conflits pour l'humanité : l'adultère et l'inceste en particulier.
A ce titre, le Livre des Indiens Navajos contient les enseignements les plus authentiques sur les notions de morale et d'harmonie des Diné. Il décrit également la manière dont se sont forgés les noms des Êtres et des éléments de la Création.
Ce texte sacré, aux confins de la poésie et du fantastique, nous permet de découvrir une autre Amérique que celle de 1492, parcellaire et orientée. Grâce à la transcription de Paul G. Zolbrod, l'avènement de l'Homme selon les Navajos nous est ici restitué.