Mission d'information du GITPA sur les papous de Nouvelle-Guinée
(mai 2018 - avril 2019)

Lettre d'information d'engagement de la mission


12 sujets sont proposés, pour y accéder, cliquer sur les icones ci-dessous :


LES PAPOUS
UNE DIVERSITÉ SINGULIÈRE

Qui sont les papous?

Un ensemble de populations d’environ 9 millions dont l’origine proviendrait de 2 migrations successives :
- une première il a environ 21 000 ans lorsque l’ile de Nouvelle Guinée et le continent australien étaient soudés,
population qui se retrouve majoritairement dans le centre montagneux de l’ile,
- une seconde il y a environ 3 000 ans de populations en provenance d’Asie du sud est, les austronésiens.
Une énorme diversité linguistique : environ 1000 langues différentes
soit 20% du nombre de langues dans le monde sur environ 0,5% des terres émergées (0, 771/150 millions km2).
Des populations dont les activités sont trés majoritairement agricoles

Images et récits sur les Papous

Cette partie a pour objectif de montrer la diversité et l’évolution dans le temps des regards portés par les occidentaux
sur les papous, depuis les premiers contacts par les explorateurs, les missionnaires, les anthropologues puis ceux
des cinéastes, des touristes...



LES DEUX PAPOUASIES :
DES HISTOIRES PARALLELES MAIS DISSEMBLABLES

Chronologie Papouasie Nouvelle- Guinée

La moitié est de l’Ile de Nouvelle -Guinée, a été colonisée successivement par les Britanniques et les Allemands puis les Australiens précédant une mise en tutelle des Nations unies avant d’accéder a l’indépendance en 1975.

Chronologie Papouasie occidentale

La moitié ouest de l’île de Nouvelle–Guinée a été colonisée par les Néerlandais, puis après le départ de ceux ci par une seconde colonisation à partir de 1963 par l’Indonésie, précédant un simulacre de referendum d’autodétermination en 1969 : l’Act of Free Choice. Depuis ce déni du droit des peuples à disposer d’eux même, les papous sont engagées dans une revendicationd'organisation d’un nouveau referendum d’auto détermination

Les transmigrations

La Papouasie occidentale a servi de colonie de peuplement organisée successivement par les néerlandais puis les Indonésiens qui s’est traduit par une mise en minorité des papous dans leur propre territoireet de nombreuses violences des indonésiens contre les protestations des papous face a l'accaparement de leurs terres.



DANS LES 2 PAPOUASIES :
LA MÊME FUREUR EXTRACTIVITSTE

En Papouasie Nouvelle -Guinée

La PNG est le terrain d’une ruée sur les richesses minières qui s’accompagne d’une non consultation des communautés locales impactées par l’extractivisme et d’actes de corruption des élites (papoue) au pouvoir, desquels il en résulte un État marqué par de très fortes inégalités et des Indices de Développement Humain IDH catastrophiques pour grande partie de la population.

En Papouasie occidentale

Une des raisons qui ont conduit les USA a accepter en 1962 le « coup de force » de l’Indonésie pour sa prise en contrôle de la Papouasie occidentale, est l’énorme potentiel de richesses extractives, en particulier celui de la mine de cuivre du mont Ertsberg et de plus grande mine d’or du monde du mont Grasberg, mines exploitées depuis 1972 par la compagnie US Freeport accompagnée d’un spoliation totale des papous amungme et kamoro et une destruction massive de leur environnement.



DANS LES 2 PAPOUASIE:
ACCAPAREMENT DES TERRES, DEFORESTATIONS, AGRO-INDUSTRIES

Déforestations & Agro-industries en Papouasie Nouvelle -Guinée

Ce chapitre décrypte le rapport de 2013 de l’Institut US Oakland qui a mis en évidence le système de spoliation des terres coutumières : le SABL Special Agricultural and Business Leases / Système de cession – bail au bénéfice de grands groupe agro-industriels principalement étrangers.

Déforestation et Accaparement des terres en Papouasie occidentale

De même qu’en PNG, une politique brutale de déforestation et accaparement de terres a été mise en œuvre par l’Indonésie, politique parfois dénoncées par les gouverneurs de la province. L’exemple emblématique de cette politique est le Projet Merauke Integrated Food Energy Estate (MIFEE), en cours de mise en place depuis 2 000 au détriment de 52 000 papous Malind.


PAPOUASIE OCCIDENTALE :
SEQUELLES D'UNE DÉCOLONISATION RATÉE

Violences et conflits

Le coup de force de l’Indonésie sur la Papouasie occidentale par le simulacre du referendum d’autodétermination de 1969, qui lui a permis de prendre possession de la région, a été suivie par de multiples conflits entre les papous et les forces d’occupation indonésiennes. Ceux-ci auraient entrainé selon, les organisations internationales, entre 300 et
400 00 morts papous. Aucune solution ne parait émerger aujourd’hui pour résoudre cette néo - colonisation.

Organisations et personnalités papoues

Depuis l’annexion de la province les papous se sont organisés pour faire face à l’agression qu’il subissaient.
En parallèle aux force de guérilla de l’ Organisasi Papua Merdeka - OPM se sont mis en place des organisations cherchant a représenter les intérêts papous : Kongrés Papua, Conseil coutumier Papou- Dewan Adat Papua, puis plus récemment le United Liberation Movement for West Papua. Ces efforts d’organisation ont été contrecarrées par des actes de répression des forces d’occupation : assassinats de leaders papou (Arnold Ap 1984, Theys Eluay en 2001), attaque du 3ème Congres DAP en 2001. Personnalités papoues




Informations sur les Papous dans le site du GITPA

Retour