INDE

Dans la perspective des élections générales prévues en avril et mai 2019, une dérive autoritaire du gouvernement nationaliste hindou de Narendra MODHI, se traduit par
des agressions contre des avocats, des militants, des défenseurs des droits humains et en particulier contre les défenseurs des autochtones de l’Inde (les adivasis)

Quelques exemples

 

JAMMU & KASHMIR

Agression contre le jeune avocat Talib Hussain, jeune diplômé en droit et activiste, qui fait en sorte que justice soit rendu pour Asija BANO,la fillette gujjar, violée puis assassinée en avril 2018 Il a été arrêté pour des raisons fallacieuses et a battu en prison
Lettre du GITPA sur le meurtre de Asija Bano

 

MAHARASHTRA

Fin aout 2018, des juristes, activistes, intellectuels, écrivains qui défendent les droits des minorités ont été arrêtés dans l'Etat du Maharasthra.

Article : Les ONG dénoncent la dérive autoritaire du gouvernement Modi

 

 

CHATTIGARTH

Arrestation de T.G. Ajay, cinéaste et défenseur des droits humains Amnesty International s'inquiète de l'arrestation manifestement arbitraire de T. G. Ajay, cinéaste et défenseur des droits humains, qui a rassemblé de nombreux témoignages sur les problèmes rencontrés par les communautés aborigènes (adivasis) pour défendre leurs droits, dans l'État de Chattisgarh au centre de l'Inde.
Communiqué d'Amnesty International

Face a ces actes, des intellectuels s'insurgent contre les dérives autoritaires


www.gitpa.org