PROJET

MISSION D'INFORMATION DU GITPA EN PAPOUASIE

Il y aura bientôt 50 ans, en juillet - août 1969 par l’Acte de libre choix : « Act of free choice » les papous de la moitié occidentale de l’île de Nouvelle -Guinée « décidaient » leur rattachement à l’Indonésie. Ce simulacre de référendum d’autodétermination dont les votants se limitait à 1022 représentants papous sélectionnés par les indonésiens sous étroit contrôle de l’armée et de la police indonésienne a fait basculé 800 000 papous sous l’emprise du peuple javanais situé à 3 800 km à l’ouest.

La situation géostratégique du moment : guerre froide entre l’Occident et l’Union soviétique, ont conduit à ce que la communauté internationale : les Pays- Bas (ancien colonisateur), les puissances occidentales (au premier rang desquelles : les Etats-Unis) et les Nations unies acceptent ce coup de force.

Depuis, les papous, qui ont toujours refusés d’être une seconde fois colonisés, mènent une guérilla de très basse intensité contre laquelle les indonésiens ont répondu par des massacres en chaine entrainant entre 300 000 et
400 000 morts.

En parallèle, les papous de la moitié orientale de la Nouvelle Guinée, colonisés par les britanniques ont été engagés dans un processus de décolonisation progressive conduit successivement par les britanniques, l’Australie et les Nations Unis vers une indépendance de la Papouasie Nouvelle-Guinée (PNG) proclamée le 16 septembre 1975.

En 2018 et 2019, le GITPA réalise un travail d’information (incluant une mission d'information en PNG) sur les papous, peuples autochtones de l’île de Nouvelle Guinée, avec pour objectif de rendre VISIBLE les histoires, (précoloniale, coloniale et post coloniale), comparées des Papous dans les 2 parties de l’ile, ainsi que la situation de ces peuples confrontés à la globalisation.

Le Web doc, ici présenté, rend compte de ce travail et se centre sur 5 sujets :

- Des chronologies respectives pour la Papouasie occidentale et la Papouasie Nouvelle Guinée
- L’image des peuples papous « nus, féroces, primitifs, sauvages, arriérés » véhiculés par les explorateurs, les aventuriers partiellement corrigées par les travaux des anthropologues.
- Les transmigrations, colonisation de peuplement en Papouasie occidentale, engagée par les néerlandais et considérablement accentuée par l’Indonésie.
- Un bilan des violences indonésiennes contre la revendication d’autodétermination du peuple papou
- Les mises en « coupes réglées » dans les 2 parties de l’île qui regorgent de richesses extractives (forêts et mines).

Le travail est complété par une bibliographie, une filmographie
et une iconographie des personnalités papoues de Papouasie occidentale.

Accès aux informations sur les Papous sur le site du GITPA

Entrée dans le Web doc

www.gitpa.org