Le GITPA

Groupe International de Travail pour les Peuples Autochtones,
Groupe local France de l'International Work Group for Indigenous Affairs (IWGIA)

est heureux de vous souhaiter une bonne année 2011

www.gitpa.org

 

et vous annonce le lancement du
WEB Documentaire


"Des Peuples Autochtones Francophones
en mouvement
"

Le document original sous la forme d'un DVD Rom a été produit en 2008.
Le GITPA et l' UNESCO partagent le copyright initial pour la production du DVD Rom, le réseau Québéquois de recherche et de connaissance relatives aux peuples autochtones, DIALOG agissant comme partenaire financier de ce projet. La mise en ligne sous la forme d'un WEB Documentaire a été complété en 2010. DIALOG agissant alors comme premier producteur.

Accès au WEB DOC

Le WEB Doc est construit en trois parties. Dans chacune, le lecteur trouvera des documents de référence qu’il pourra télécharger par simple click, des invitations à aller plus loin en cliquant sur les sites Internet des organisations qui traitent de questions autochtones, du texte à lire, des images et 3 heures et demi de montages audiovisuels à découvrir.

Autochtones francophones  : neuf dossiers introduisent les peuples et régions des délégués autochtones francophones présents au 1er Congrés de la CAF, des textes qu’ils ont présentés à l’occasion du Congrès ainsi que les interviews et séquences vidéos qui leur donnent la parole. En complément, sont fournies des informations relatives à leur identité, à leur histoire, à leur langue, à leur culture, au contexte sociopolitique ainsi qu’aux organisations dont ils se sont dotés afin de prendre en main leur destinée.

La CAF à l’ONU resitue la création de la CAF dans l’histoire du mouvement international des peuples autochtones. L’ONU a su ouvrir ses portes pour que les autochtones puissent faire entendre leurs voix. Ils ont été soutenus par des organisations non gouvernementales qui se sont engagées pour défendre leur cause en leur servant dans les premiers temps de porte-parole, puis en leur fournissant une assistance technique ou juridique, et aujourd’hui en travaillant avec eux. Une chronologie montre comment la construction des organisations autochtones va de pair avec l’adoption de normes internationales de droits et la mobilisation d’organisations de soutien, à des moments clés.

Les ateliers d’Agadir évoquent les grandes questions qui ont été débattues à Agadir :

Le premier atelier « Identité, langue, éducation et culture » fait ressortir la difficulté de préserver l’identité individuelle (noms personnels) ou collective (auto désignation) face aux systèmes juridico-politiques dominants. La même difficulté prévaut pour les langues autochtones, confrontées aux langues majoritaires.
 
Le deuxième atelier "Les questions relatives à la Terre, au Territoire, à l’Environnement, à l’usage des Ressources naturelles" aborde la protection de ces espaces de vie auxquels les autochtones sont unis, face aux emprises de la société dominante, des firmes transnationales, au développement des pollutions et maladies et au changement climatique.
 
Un troisième atelier sur « la Gestion pacifique des conflits »  aborde un aspect très sensible  de la condition actuelle des peuples autochtones, celui de la multiplication des conflits qui les affectent et de la difficulté d’y trouver des solutions pacifiques. Plusieurs causes sont identifiées et des voies de négociation possibles sont examinées à partir d’exemples concrets.