En Europe
Deux nouvelles du peuple autochtone same

Un Sami affronte l’État norvégien pour sauver ses rennes

En janvier 2016, il avait gagné son procès en première instance. Un an plus tard, il a récidivé en appel. Les 5 et 6 décembre, le jeune Sami éleveur de rennes, Jovsset Ánte Iversen Sara, 25 ans, père d’une petite fille depuis quelques jours, affrontait cette fois devant la Cour suprême l’Etat norvégien qui veut le forcer à abattre les trois-quarts de son troupeau de trois cents rennes . Pour le soutenir et tenter de mobiliser des Norvégiens peu sensibles à sa cause, sa sœur, l’artiste plasticienne Máret Ánne Sara, a dressé devant le Parlement à Oslo un impressionnant rideau de quatre cents crânes de ces animaux (https://www.youtube.com/watch?v=QcaPKFwlyiY) : une œuvre qu’elle considère comme « une action en justice artistique ». Dans l’histoire de ce jeune éleveur s’opposent le combat identitaire du peuple sami, qui lutte dans le nord du pays pour préserver ses coutumes, et les raideurs technocratiques de l’administration d’Oslo. Quand il a décidé de suivre les traces de son grand-père, en se créant un troupeau, Jovsset Ánte Sara n’avait pas 20 ans, et s’est lancé dans l’aventure avec des aides de l’Etat.

Lire l'article

« Les Samis ont beau vivre dans quatre pays différents,
ils sont un seul peuple »

La présidente du Parlement sami de Finlande, Tiina Sanila-Aikio, met en garde contre les effets néfastes du changement climatique pour la communauté autochtone de Laponie.

Souvent considérés comme la dernière communauté autochtone d’Europe , les Samis peuplent la Laponie. Ils sont environ 100 000 – 60 000 en Norvège , 30 000 en Suède , 10 000 en Finlande et 2 000 en Russie – à vivre sur ce territoire boréal transnational. Une zone d’environ 400 000 km2 où les conditions climatiques sont souvent extrêmes. En visite diplomatique à Paris , la présidente du Parlement sami de Finlande, Tiina Sanila-Aikio, a participé, samedi 4 mars, à une conférence dans le cadre d’un week-end au Musée du quai Branly- Jacques Chirac consacré à la Laponie (http://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/spectacles-fetes-et- evenements/fetes-et-evenements/details-de-levenement/e/laponie-37490/) . A la tête d’une assemblée composée de 21 parlementaires et qui siège à Inari, dans la partie la plus septentrionale du pays, Mme Sanila-Aikio appelle à « une meilleure coopération entre les Etats » pour lutter contre le changement climatique dont les communautés autochtones sont victimes.

Lire l'interview de Mme Tiina Sanita - Aikio

Informations sur les Same sur le site du GITPA

www.gitpa.org