Un bref historique d'IWGIA et de son engagement

Depuis sa fondation en 1968, IWGIA suit les mouvements des peuples autochtones et avec eux a accru ses activités et étendu son réseau dans le monde entier.

L'établissement d'un réseau de chercheurs et de militants des droits de l'Homme sensibles à la cause des peuples autochtones a pris naissance quand éclata dans la presse internationale la nouvelle du génocide des Indiens d'Amazonie, en 1968. Les premiers liens furent établis avec les militants brésiliens et paraguayens. Peu après des militants indiens d'Amérique du Nord, des peuples de l'Arctique, d'Océanie et d'Asie se joignirent au mouvement. Aujourd'hui le réseau mondial d'IWGIA comprend aussi des autochtones de Russie (Sibérie) et d'Afrique.

 

Création d'IWGIA en 1968 à Stuttgart

La création du GITPA (IWGIA France) en 2003, devenu en 2011 "membre institutionnel" d'IWGIA, vise à développer des relations plus soutenues avec les peuples autochtones francophones.

IWGIA soutient, depuis des années, les groupes de femmes autochtones et se fait toujours l'avocat de leurs droits à participer aux organisations autochtones et aux forums nationaux et internationaux.
La question des femmes ainsi que la problématique sociale et culturelle du « genre » sont partie intégrante de toutes ses activités.