« Je suis pour ma part convaincu que les changements climatiques, et notre réaction,
seront ce qui nous définira nous, définira notre ère, et définira finalement
ce que nous laisserons aux générations futures.
Aujourd’hui, l’heure des doutes est passée. »

Secrétaire général Ban Ki-moon, 24 septembre 2007
IWGIA : International Work Group for Indigenous Affairs

Cette conférence, organisée par IWGIA, a eu lieu à Copenhague du 21 au 22 février 2008. Y ont participé 60 représentants des peuples autochtones, le Ministère danois des affaires étrangères, les représentants du gouvernement autonome du Groenland, des spécialistes du développement et des membres d'IWGIA et du GITPA. Parmi les questions de première importance, on y examina celle des droits de l'homme, face au changement climatique. Au-delà des conséquences du changement, les discussions examinèrent comment les politiques visant à les atténuer, les processus politiques et les réglementations facilitent ou empêchent les efforts des autochtones pour y répondre et s'y adapter.

 

IPQA : Instance Permanente sur les Questions Autochtones

Les changements climatiques représentent une menace et un danger pour la survie des communautés autochtones du monde entier, alors que celles-ci ne contribuent que très peu aux émissions de gaz à effet de serre. Au contraire, elles participent activement et de façon vitale à de nombreux écosystèmes sur leurs terres et territoires, et il n’est pas impossible qu’elles en améliorent la résilience. En outre, les peuples autochtones interprètent les changements climatiques et réagissent à leur impact de façon créative, en s’appuyant sur les connaissances traditionnelles et d’autres technologies pour trouver des solutions qui pourraient aider l’ensemble de la société à faire face aux changements qui nous guettent.
La conférence a pu mettre en évidence des exemples de réponses des peuples autochtones face aux changements climatiques.

 

CAF : Coordination Autochtone Francophone

Déclaration de la Coordination Autochtone Francophone sur les enfants et jeunes autochtones sur les menaces qui pèsent sur la situation des enfants et des jeunes  dans le monde francophone ne cessent de s’aggraver en raison du non reconnaissance constitutionnelle des l’identité (langues, cultures) des autochtones par les Etats concernés, de la migration des jeunes autochtones vers les grandes villes, du manque de scolarisation des enfants dans les régions éloignées et de la détérioration de leurs conditions de vie, chômage, santé.

Déclaration de le Coordination Autochtone Francophone sur les langues autochtones sur les menaces qui pèsent sur les langues autochtones dans le monde francophone du fait de la migration des autochtones vers les grandes villes, du manque de support scolaire, de la détérioration de leurs conditions de vie, et des effets de la mondialisation.

 

 

Amériques

Intervention de Gislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador au nom des Premières nations de Québec et du labrador sur la mise en oeuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, particulièrement les dispositions concernant le droit à l'autodétermination.

Déclaration du grand chef Eva Ottawa au nom de la nation atikamekw et du conseil Innu du Nitassinan sur la politique canadienne visant l'extinction des droits territoriaux des peuples autochtones du Canada.

 

Afrique

Déclaration de la délégation amazighe sur la situation des droits du peuple amazigh au Maroc, en Algérie, en Libye, au Mali, au Niger, en Tunisie et en Egypte.

Intervention du Président de l'Internationale Touarègue sur l'origine des conflits qui ont éclaté au Mali en mai 2006 et au Niger en février 2007.

Déclaration des organisations autochtones Pygmées de la République Démocratique du Congo sur le rôle gardien du peuple Pygmée en tant que conservateur naturel dans la sauvegarde de la diversité bio-culturelle, rôle qui consiste à participer pleinement, activement, entièrement et effectivement à tout programme de protection et conservation durables de l'environnement.

 

Pacifique

Présentation de Sarimin Boengkih président de l'Agence Kanak de Développement sur la situation du peuples kanak en Nouvelle-Calédonie dix ans après la signature de l’Accord de Nouméa.

Intervention de Mareva Neti de Montluc pour les organisations Hiti Tau et Pu Fenua Pu metua sur les responsabilités des puissances nucléaires face aux changements climatiques et la montée des eaux en Polynésie française.

Intervention de Mareva Neti de Montluc pour les organisations Hiti Tau et Pu Fenua Pu metua en réponse au dialogue avec le rapporteur spécial sur la situation des droits de l'Homme et des libertés fondamentales des peuples autochtones.

 



Interviews à télécharger sur la radio des Nations Unies

• Fati Walet Aboubacrine, de l'Association Tinhinan, pour l'épanouissement de la femme nomade au Mali.
• Hindou Oumarou Ibrahim, représentante des Peulhs Mbororo du Tchad.
• Joseph Itongwa Mukomo, représentant des populations autochtones de la République Démocratique du Congo.
• Cheïck Salah Aïcha, représentant des Touaregs, Niger.
• Thomas Fortuné, Président de l'Internationale Touareg.
• Mohamed Handaine Amazigh, Président de Coordination autochtone francophone (CAF), Maroc.
• Irène Bellier, anthropologue au CNRS, Vice-présidente du Groupe International de Travail pour les Peuples Autochtones.

 


Cliquez ici pour accéder à la radio des
Nations Unies