3 / 2009

Cette lettre diffuse les informations reçues par le GITPA/IWGIA France du 1er juillet au 30 octobre 2009.

Ces informations sont disponibles sur le site : www.gitpa.org

 
ACTUALITÉS DU MONDE AUTOCHTONE

Afrique

  • Niger : Violentes attaques contre des pasteurs peul sm'bororo
  • Congo : Projet de “cartographie participative”
  • Kenya : Attaques contre des Samburu
  • Nigéria : La justice se rapproche de Shell
  • Ouganda : Les Batwa publient une déclaration
  • Ruanda : Déclaration des Batwa du Ruanda
  • Tanzanie : Maasai expulsés et emprisonnés
  • Tchad : Plainte déposée par les Toubou
  • Burkina : Déclaration des Touareg deTin Hinan
  • Burundi : Situation de l’éducation des enfants batwa
  • Afrique centrale : Récente publication sur les droits fonciers
  • Algérie : Questions sur l'autonomie de la Kabylie et réponses

Amérique du nord / Arctique / Europe

  • Canada : Les Mohawks contre la politique des frontières
  • Canada : Lettre ouverte à M. Harper sur l'adoption de la Déclaration des droits des peuples autochtones

Pacifique

  • Autralie : Rapport sur la situation des aborigènes
  • Chili/Rapa Nui : Inquiétude des Rapa nui face aux excès du tourisme
  • NC/Kanaky : Bilan de l’Accord de Nouméa
  • NC/Kanaky : Déclaration du Conseil National du Droit du Peuple Autochtone ( CNDPA)
  • NZ/Aotearoa : Rapport du Conseil des Droits de l'Homme
  • NZ/Aotearoa : Inquiétude sur la restitution des têtes maoris
  • NZ/Aotearoa : Lettre ouverte sur la Déclaration des droits des peuples autochotones

Asie

  • Birmanie : dirigeant karen assassiné
  • Inde : Déclaration des adivasis
  • Inde : Conséquences néfastes des plantations de jatropha
  • Indonésie : La Banque Mondialesuspend ses prêts aux plantations de palmier à huile
  • Malaisie : Les Penan érigent des barrages routiers
  • Malaise : Deamande de moratoire sur les plantations industrielles.
  • Malaisie: Rapport de mission du GITPA chez les Dayak du Sarawak
  • Tibet/Chine : Sédentarisation des nomades tibétains

Amérique latine

  • Brésil : Incendie de villages guarani
  • Brésil : Mise en cause des réserves amérindiennes
  • Brésil : Loi sur l'agro-industrie en Amazonie
  • Colombie : Massacre des Awa
  • Chili : Amnesty demande la consultation des autochtones
  • Argentine : Protestation contre la culture du soja
  • Equateur : Accusation du président Rafaël Correa
  • Equateur : Déclaration contre le système REDD
  • Equateur : Arrêt de l'exploitation du pétrole du Yasuni
  • Mexique : Libération de 22 paramilitaires
  • Mexique : Première Rencontre amérindienne contre l’impunité
  • Mexique : Le palmier à huile contre les plus pauvres
  • Panama : Rapport sur le barrage qui menace les indiens ngöbe
  • Paraguay : Les autochtones déplacés de leurs terres ancestrales
  • Pérou : Révolte indienne apaisée par l'abrogation des décrets
  • Abya Yala : Sommet continental au Pérou
  • Abya Yala : Proposition des "Nations unies autochtones"
  • Guyane Française : exposition kalin’a au Suriname

Afrique

Niger

 




 

Les violentes attaques lancées par les communautés d'agriculteurs sédentaires constituent un très grave problème. Beaucoup de pasteurs Peuls ont été tués et les coupables restent impunis. Ni les medias ni les organisations de la société civile n'alertent l'opinion sur ces graves violations des droits de l'homme.
Lire le communiqué du Collectif des organisations de défense des droits de l’homme et de la démocratie
Lire la déclaration lue à la 45ème session ordinaire de la Commission africaine sur les droits des peuples et les droits de l'homme.

Congo

 

L’Organisation non gouvernementale britannique Rainforest Foundation vient de lancer au Congo un Projet de “cartographie participative” qui doit aider les Pygmées à protéger leur droit d’accès à la forêt et les associer à la gestion de ses ressources.
Lire le communiqué

Kenya

 

 

La police renouvelle ses attaques contre des communautés samburu. Les actions de la police kenyane contre les communautés samburu du nord Kenya, qui avaient débuté en février, ont repris les 5 et 6 juin après que des pillards Borana et Somali eurent essayé de s’emparer du peu de bétail conservé par quelques Samburu.
Lire le communiqué de Cultural Survival

Nigéria

 

Le long bras de la justice se rapproche de Shell dans l’exécution de l’écrivain et activiste ogoni, Ken Saro- Wiwa
Lire le Communiqué de presse

Ouganda

 

 

 

Les Batwa publient une déclaration où ils demandent la reconnaissance de leurs droits. Ils demandent que soit respecté leur « droit fondamental à leurs terres ancestrales » et qu’en attendant la résolution de la question territoriale, « le gouvernement leur fournisse d’autres terres » où ils puissent se réinstaller. En outre, ils demandent que « le gouvernement leur permette d’accéder à la forêt pour préserver leurs valeurs culturelles, puisque la forêt est à la base de leur patrimoine spirituel et culturel ».
Lire la Déclaration

Ruanda



Présentation de la situation de la "communauté des Potiers du Ruanda" (organisation autochtone) à la 45eme Session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.
Lire la Déclaration

Tanzanie







Des Maasai sont expulsés et emprisonnés pour faire place à des safaris de chasse. Huit villages maasai dans la région de Loliondo en Tanzanie ont été entièrement brûlés, laissant 3000 personnes sans nourriture, sans eau et sans abri.

 Le 4 juillet, des forces de police anti-émeutes de Tanzanie, armées jusqu'aux dents, ont mis le feu à des fermes et des greniers maasai pour les expulser de leur terre ancestrale. Des milliers de Maasai se retrouvent aujourd'hui privés de bétail dans un contexte de sécheresse aiguë. Ils ont été chassés de leurs villages afin de créer une réserve de gibier pour la compagnie Otterlo Business Corporation (OBC).
Lire le communiqué de Survival

Tchad

 

Plainte déposée auprès du TPI par une organisation Toubou (ONG Tibesti) contre la président Khadafi pour l'usage de mines non conventionnelles durant le conflit entre le Tchad et la Lybie et visant à obtenir le déminage du Tibesti.
Lire le communiqué de presse

Burkina Faso


Déclaration de Tin Hinan délivrée à la 2eme session du Mécanisme des experts sur les droits des peuples autochtones (Conseil des droits de l’homme à Genève) sur la mise en œuvre de la Déclaration dees droits des peuples autochtones.
Lire la déclaration

Burundi

 

Présentation de la situation de l’éducation des enfants batwa du Burundi à la Commission des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine.
Lire la présentation

Afrique centrale

 

Les droits fonciers et les peuples des forêts d'Afrique. Perspectives historiques, juridiques et anthropologiques. Une série de cinq études de pays, et un aperçu général, portant sur les droits fonciers des peuples autochtones dans les pays forestiers d'Afrique.
Lire le sommaire du rapport du Forest People Progam

Algérie

 

Questions posées sur l'autonomie de la Kabylie: un cadre du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) répond.
Lire le communiqué du Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie

Asie

Birmanie

 

 

Un dirigeant karen assassiné en Birmanie. Padho Manh Sha Lar Phan, l'une des figures majeures de la rébellion a été assassiné jeudi à son domicile. Considéré comme l'un des principaux leaders politiques de la KNU, Pado Manh Sha avait établi des ponts entre ce mouvement ethnique minoritaire qui lutte pour une plus grande autonomie, et l'opposition démocratique birmane.
Lire le communiqué de France 24

Inde






Inde








Déclaration des Adivasis de Dehradun. Du 10 au 12 juin 2009, des Adivasis, des travailleurs forestiers et d’autres habitants des forêts de 16 États de l’Inde se sont réunis autour du thème « Résister à la marchandisation des forêts; établir un gouvernement communautaire des ressources naturelles ». Après débats, ils ont rédigé ensemble une fortecommunication intitulée "Déclaration de Dehradun 2009".
Lire la Déclaration

Les plantations de jatropha détruisent les moyens d’existence des populations pauvres. Les projets de développement des plantations de jatropha pour produire un agrocarburant sont fondés sur la disponibilité de terres prétendument « infertiles et dégradées » dans le pays. Les cercles gouvernementaux, pensent qu’il existe de grandes étendues désertes dans les forêts, qui correspondent à des zones de forêt dégradée, à des pâturages et à des prairies, ainsi que des zones boisées mais sous-peuplées d’arbres, qui pourraient être affectées à la plantation de jatropha. Or, les communautés autochtones et locales contestent les critères employés pour définir les terres « infertiles et dégradées ».
Lire le communiqué du World Rainforest Movement

Indonésie

 

 

 

 

Appel à la suspension des prêts de la Banque mondiale (SFI) au secteur du palmier à huile. Un audit interne a révélé que la Société financière internationale (SFI) organe de la Banque mondiale pour le secteur privé a permis que les intérêts commerciaux l’emportent sur ses normes environnementales et sociales au moment de faire des prêts considérables au secteur du palmier à huile en Indonésie. L’expansion débridée des plantations de palmier à huile dans ce pays est devenue synonyme de l’élimination généralisée des forêts et des tourbières, d’émissions massives de CO2 et du pillage des terres autochtones. Or, le gouvernement prévoit d’élargir ces plantations, les faisant passer des 7 millions d’hectares a à plus de 20 millions au cours des dix prochaines années.
Lire le communiqué du Forest People Program
 

Malaisie






Malaisie







Les Penan érigent des barrages routiers pour protester contre les projets de plantations. En Malaisie orientale, des centaines de Penan habitant la forêt pluviale protestent depuis la semaine dernière au moyen de barrages routiers contre les projets de nouvelles plantations de palmiers à huile et d'acacias dans l'État du Sarawak. Lire le communiqué du Bruno Manser Fund.
Lire le communiqué du Bruno Manser Fund

Les peuples autochtones réclament un moratoire sur les plantations industrielles d’arbres. À l’occasion de la Journée mondiale des peuples autochtones, le 9 août 2009, la coalition des organisations de peuples autochtones de la Malaisie a demandé aux gouvernements des États malais « d’arrêter la plantation à grande échelle et les activités extractives dans nos territoires coutumiers jusqu’à ce que des mesures efficaces pour sauvegarder nos droits et l’environnement aient été adoptées ».
Lire le rapport de visite au Sarawak du Secrétaire général du GITPA
Lire le communiqué sur le moratoire

Tibet/Chine






Les autorités chinoises ont sédentarisé de force une cinquantaine de milliers de nomades tibétains ces quatre dernières années afin, selon l'agence Chine Nouvelle, de protéger le fragile écosystème local contre les dégâts infligés par leurs troupeaux lorsqu'ils paissent. Cette politique, qui a concerné 49 631 personnes, d'après l'agence, est dénoncée par des militants de la cause tibétaine comme un coup porté à la culture millénaire de cette région bouddhiste, sous administration chinoise depuis une soixantaine d'années.
Lire le communiqué AFP

Amérique du nord / Arctique / Europe

Canada







Canada






Les Mohawks de la réserve d’Akwesasme se dressent contre la nouvelle politique des frontières et protestent contre le projet de l’Agence canadienne des frontières d’armer à partir du 1er juin 2009. les gardes frontières de l’île que les Mohawks appellent Kahwehnokequi fait partie de leur territoire lequel s'étend du St. Laurent, jusqu’à l’état de New York et aux provinces de l’Ontario et du Québec. Lire le Communiqué de presse du Clan tortue Kanienkehá:ka de Kanehsatà:ke.
Lire le Communiqué de presse de Indian Country Today

Lettre ouverte adressée au Premier ministre du Canada, à Monsieur Stephen Harper, Chef du Parti conservateur, par des représentants de la société civile, non-autochtones, autochtones et élus : « Nous, soussignés, vous exhortons à nouveau d’emboîter le pas au reste de la planète, pour revoir votre position et soutenir la Déclaration et ainsi respecter la volonté de la majorité des citoyens exprimée notamment par ses parlementaires, les représentants de la société civile, les organisations autochtones et de droits humains ».
Lire la Lettre d’Ashini


Amérique latine

Brésil





Brésil





Brésil





Destruction de villages guarani. Deux villages d'indiens de l'ethnie Guarani Kaiowa ont été incendiés en moins d'une semaine dans le centre-ouest du Brésil, déplorent le Conseil missionnaire indigène (CIMI) et le parquet. Ces agressions ont eu lieu dans le cadre d'un conflit agraire avec des fermiers blancs.
Lire le communiqué

Lula : remise en question des territoires autochtones amérindiens ? Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a affirmé que les réserves indigènes ne pouvaient plus continuer à être des zones intouchables et a plaidé pour qu'elles aient des activités économiques comme l'écotourisme.
Lire le communiqué AFP

Une loi autorise l’avance de l’agro-industrie en Amazonie. Le 9 juillet 2008, le Sénat brésilien a approuvé une disposition du pouvoir exécutif, appelée « mesure provisoire », que le pouvoir législatif devait adopter par la suite. Cette disposition a été fortement critiquée par les écologistes et par de nombreux secteurs politiques et sociaux du Brésil, y compris l’ancienne ministre de l’Environnement Marina Silva, aujourd’hui sénateur.
Lire de communiqué

Colombie

 

12 membres de la communauté autochtone Awa, dont cinq enfants, ont été massacrés par dix hommes encagoulés et vêtus de treillis militaires dans une réserve touchée par le trafic de cocaïne, selon les autorités colombiennes.
Lire le communiqué d’ICRA

Chili

 

 

 

 

Les peuples autochtones doivent être consultés sur la réforme constitutionnelle. À la veille de l’examen par le Congrès chilien du projet de réforme constitutionnelle relatif à la reconnaissance des peuples autochtones (indigenas), Amnesty International attire l’attention sur la responsabilité qu’a l’État chilien de respecter durant ce processus les principes de la consultation des peuples autochtones et de leur consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause. Si cette consultation n’est pas respectée, le projet de réforme risque de perdre toute légitimité et d’accroître encore la marginalisation des peuples indigènes chiliens.
Lire : La déclaration publique d’Amnesty international
Lire le communiqué de presse mapuche

Argentine

 

 

Des femmes wichi et guarani protestent contre le déboisement provoqué par la culture du soja. Leurs paroles résument la situation : « Nous subissons en ce moment ce que nous avons toujours subi : la dépossession. Autrefois on nous attaquait àla Winchester, au Remington ou au Mauser ; aujourd’hui, on lance contre nous ce système de culture du soja qui vient du Nord ».
Lire l'article du World Rainforest Movement

Equateur







Equateur






Equateur

 

 

 

Les organisations autochtones accusent le président Rafael Correa de se vendre au secteur minier. Dans une interview accordée avant la promulgation de la nouvelle loi, Marlon Santi, le président de la CONAIE, a accusé Rafael Correa d’être sous l’emprise des compagnies minières étrangères. « Nous nous demandons quels sont les intérêts en jeu ici, puisqu’il y a bien d’autres lois importantes sur lesquelles travailler. Nous nous opposons à la loi actuelle sur l’exploitation minière », a déclaré M. Santi.
Lire l’article de RISAL.info.

Déclaration des peuples autochtones contre la colonisation des forêts par le système REDD (Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues au déboisement et aux dégradations). Le refus des projets REDD est dû au fait qu’ils « prétendent nous empêcher de gérer librement nos ressources et, en outre, qu’ils ne sont pas une solution définitive au problème du changement climatique : au contraire, ils ne font que l’aggraver ».
Lire l'article du World Rainforest Movement

L'Equateur renoncerait à exploiter le pétrole du Yasuni. Sous la jungle, du pétrole. Faut-il l'exploiter pour assurer le développement d'un petit pays comme l'Equateur ? Faut-il le laisser sous terre pour préserver la forêt amazonienne ? La "révolution citoyenne" promise par le président de gauche Rafael Correa se veut verte : Quito vient de confirmer sa décision de ne pas exploiter les 920 millions de barils qui couvent sous le parc Yasuni. Mais le gouvernement équatorien espère une compensation financière de la communauté internationale.
Lire l’article du Monde

 

Mexique





Mexique







Mexique


Libération de 22 paramilitaires: le déni des droits autochtones (indigenas). La Cour Suprême de Justice de la Nation a décidé au mois d’août de ne pas écouter les demandes légitimes des autochtones mais d´écouter le gouvernement et de libérer les 22 paramilitaires auteurs du massacre de 45 Tzotziles de la communauté d’Actéal, le 22 décembre 2007.
Lire le communiqué

La Première Rencontre américaine contre l’impunité s’est déroulée les 20 et 21 juin dans le Caracol de Morélia (Chiapas).
Lire 2 articles parus dans le quotidien La Jornada

Le palmier à huile est une affaire dont les plus pauvres font les frais.
Lire l’article extrait et adapté de : La palma africana en México. Los monocultivos desastrosos.

 

Panama

 

 

 

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les peuples autochtones, publie un rapport sur le barrage qui menace les terres de indiens Ngöbe. Dans son rapport du 12 mai, James Anaya, confirme les dénonciations concernant les activités de la compagnie AES qui construit le barrage en partenariat avec le gouvernement du Panama. Bien que le barrage inondera le territoire des Ngöbe, le gouvernement et la compagnie ne font rien pour impliquer les autochtones dans le projet. Au contraire, par des méthodes sans scrupule, ils s’efforcent de les tromper et de les forcer à quitter leurs terres.
Lire le communiqué de Cultural Survival

Paraguay


 

 

 

Des peuples autochtones en danger au Paraguay. Les communautés autochtones des Yakyes Axas et des Sawhoyamaxas, déplacées de leurs terres ancestrales, vivent le long de l'autoroute reliant Pozo Colorado à Concepción depuis plus de dix ans. Dans l'incapacité de retourner sur leurs terres, leurs membres subsistent dans des conditions précaires, ne pouvant se procurer ni eau ni nourriture par leurs propres moyens, et recevant des soins médicaux et une instruction insuffisants. En réponse à leur situation désespérée, la Cour interaméricaine des droits de l'homme a jugé, en 2005 et 2006, que les autorités paraguayennes devaient rendre leurs terres aux deux communautés.
Lire le communiqué d’Amnesty international.

Pérou

 




Amazonie : révolte indienne apaisée par l'abrogation des décrets. "C'est un moment historique pour l'Amazonie. Ne regardons pas en arrière. Regardons devant nous et construisons ensemble le développement" s'est exclamée par contre Daisy Zapata, présidente en fonction de la principale organisation des autochtones de l'Amazonie péruvienne, l'AIDESEP (Association interethnique de développement de la forêt péruvienne).
Lire l’article de Latin america
 
Abya Yala









Abya Yala





Sommet continental au Pérou. Des organisations amérindiennes préparent la lutte contre l'exploitation sans vergogne des ressources. Des milliers de délégués de communautés indigènes des Amériques ont ouvert le 29 mai 2009 un sommet continental dans le berceau de l'empire inca au Pérou, s'engageant à «résister» mais aussi à offrir une « alternative » au mode de développement occidental essoufflé. « Nous ne sommes pas le folklore de la démocratie. Nous sommes des acteurs politiques, et à ce titre faisons avancer le mode de pensée » , a dit l'un des principaux coordinateurs, le Péruvien Miguel Palacin, à l'ouverture du sommet à Puno à l'aube par un acte rituel sur les rives du lac Titicaca.
Lire le communiqué AFP

Le sommet des communautés autochtones (indigenas) des Amériques de Puno propose la création des "Nations unies indigènes " . Cette organisation sera destinée à diffuser leur vision du monde et défendre leur identité. Son principe a été approuvé par les quelques 5.000 délégués amérindiens du continent, du Canada à la Patagonie, qui entendent ainsi étendre leur lutte à l'échelle internationale.
Lire le communiqué AFP

 

 

Guyane Française

 

 

Une exposition" Kalin’a de Guyane française" est présentée au Suriname. Depuis 2001, la municipalité d’Awala-Yalimapo s’est engagée dans la réalisation de nombreuses actions culturelles avec les diverses communautés de Guyane et du Suriname. Forte de ces réalisations, la municipalité souhaite s’impliquer d’avantage dans la coopération régionale et renforcer ainsi les liens qu’elle a pu nouer avec le Suriname.
Lire le communiqué de presse d’Awala-Yalimapo


Pacifique

Australie





Le rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme et des libertés fondamentales des peuples autochtones salue les efforts du gouvernement à l'égard des Aborigènes.
Lire le rapport
Lire le communiqué des Nations unies

Chili /
Rapa Nui



L'île de Pâques "fermée" par des habitants inquiets des excès du tourisme. L'île chilienne de Pâques, Rapa Nui en langue maori locale, a vu ses liaisons aériennes provisoirement coupées avec le reste du monde pendant 2 jours, après le blocage de son aéroport par des manifestants dénonçant les excès touristique et migratoire.
Lire le communiqué AFP
 

Nouvelle Calédonie / Kanaky

Nouvelle Calédonie / Kanaky


La Ligue des droits de l’homme et du citoyen de Nouvelle Calédonie dresse un bilan après 11 années de mise en oeuvre de l’Accord de Nouméa.
Lire la présentation de la perception de l’accord par des citoyens du pays.

Déclaration du Conseil National pour les Droits du peuple Kanak (CNDPA) à l’occasion de la Célébration de la Journée Internationale des peuples Autochtones du monde.
Lire la Déclaration du CNDPA

Nouvelle Zélande / Aotearoa


Nouvelle Zélande / Aotearoa


Nouvelle Zélande / Aotearoa



Les co-dirigeants du Parti maori ont bien accueilli le rapport du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui recommande à leur gouvernement de mieux protéger les droits des Maori.
Lire le rapport des Nations unies

Une proposition de loi visant à restituer des têtes maori inquiète les musées. Le Sénat a voté à l'unanimité une proposition de loi visant à restituer à la Nouvelle-Zélande les têtes maori momifiées, ramenées au XIXe siècle, qui figurent dans les musées.
Lire l’article du Monde

Lettre ouverte de différentes organisations du Canada à Mme Kathleen Janet Lackey, Haut Commissaire de Nouvelle Zélande, « Nos organisations se félicitent des informations selon lesquelles le gouvernement de Nouvelle Zélande est en train de réviser sa position sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Notre grand désir est que la Nouvelle Zélande rejoigne la nouvelle position positive prise par l'Australie ».
Lire la lettre