PACIFIQUE
FIDJI




La république des Fidji (en fidjien: Viti; en anglais: Fiji) est un État insulaire situé dans le Pacifique-Sud au nord de la Nouvelle-Zélande La population autochtone a été définie comme mélanésienne par Jules Dumont d'Urville, en raison de la couleur noire de sa peau. Cette catégorisation a subsisté, bien que ces Mélanésiens soient proches parents des autres populations austronésiennes, comme les Polynésiens. Le 30 juin 2010, le gouvernement a approuvé le Fijian Affairs Decree 2010 et de ce fait remplace les mots Fidjien, indigene ou indigene Fidjien par iTaukei dans toutes les lois et documents officiels10.

Les émigrés indiens sont venus dans les îles au xixe siècle, à la demande des autorités britanniques, pour cultiver le sucre. Les individus d'origine indienne furent longtemps victimes de discriminations, soutenues ou tolérées par certains gouvernements ayant limité leurs droits civiques. Ces discriminations persistent encore résiduellement aujourd'hui.

Le recensement de 2007 dénombre 475 739 Fidjiens (56,82 %), 313 798 Indiens (37,48 %) et 47 734 autres personnes (5,7 %) pour un total de 877 271 personnes. Étant donné les tensions interethniques aux îles Fidji, personne ne veut en principe apprendre la langue de «l'autre». Les Mélano-Fidjiens utilisent le fidjien ou même le pidgin fidjien plutôt que le fidjien comme langue véhiculaire. De leur côté, les Indo-Fidgiens ont recours au pidgin hindoustani plutôt que l'hindi des Fidji pour communiquer entre eux. De façon générale, les populations ont tendance à avoir recours à ce qu'on peut appeler une «langue d'évitement». C'est l'anglais lorsque les locuteurs connaissent cette langue, mais c'est également l'une des variétés pidginisées du fidjien aussi bien que de l’hindi des Fidji. Ainsi, il existe trois langues véhiculaires aux îles Fidji: l'anglais, le pidgin fidjien et le pidgin hindoustani.

Source : L’aménagement linguistique, Wikipedia