ASIE DU SUD

SRI LANKA



 
Le Sri Lanka est l'habitat de cultures autochtones diverses qui se sont combinées dans la construction de la société depuis plus de deux mille ans. Les Vyadha (chasseurs, archers) historiques ou  Vadda (sous leur nom actuel) figuraient parmi les groupes sociaux ou professionnels autochtones qui avaient un rôle défini, reconnu par décret royal qui devaient allégeance au Roi. La colonisation européenne et les transformations sociales qu'elle a provoquées, en rompant l'isolement des différents groupes autochtones, ont constitué pour eux une menace. Pour les Européens et les écrivains voyageurs de l'ère coloniale, les chasseurs - cueilleurs autochtones, Vadda et autres, étaient des "barbares", "non civilisés".

Originellement les Vadda, et d'autres groupes indépendants comme eux, coexistaient avec leurs voisins et se répartissaient sur une ceinture côtière sud et sud-est et dans des zones montagneuses du centre de l'île où ils sont moins connus. Quelques uns, notamment ceux du sud-est, sont organisés en varige (terme cinghalais pour clan) et pratiquent le culte des ancêtres.

Les plus nombreux, cependant, sont comme leurs voisins, les Cinghalais et certains Tamouls, des agriculteurs sédentaires. Les recensements coloniaux considéraient les Vadda comme un peuple distinct et les estimaient entre 1.229 et 4.510 personnes. Les recensements des trois dernières décennies ne les distinguent plus comme groupe ethnique séparé.

Source : IWGIA - The Indigenous World