AFRIQUE AUTRALE

NAMIBIE



Cliquer pour agrandir

Les San (Bochimans) qui sont environ 38.000 en Namibie, sont largement reconnus comme autochtones dans le pays. Ils étaient autrefois chasseurs-cueilleurs; aujourd'hui ils sont cultivateurs et éleveurs, artisans, ouvriers agricoles dans les fermes ou ouvriers dans les villes. On les trouve dans beaucoup de régions mais particulièrement dans le centre et le nord du pays. Chaque groupe, entre lesquels ils se divisent, parle sa propre langue, a ses propres identité culturelle, tradition et histoire.

Les deux plus grands groupes sont les Hai! !om qui comptent environ 11.000 personnes et résident près du parc national d'Etosha au centre nord et les Ju!'hoansi, environ 7.000 qui vivent surtout dans la région d'Otjozondjupa à l'est du pays. Les San sont les plus pauvres et les plus marginalisés des peuples de Namibie. Plus de 80% d'entre eux ont été dépossédés de leurs terres et territoires ancestraux.

Les Himba, qui comptent environ 25.000 personnes et vivent principalement dans le nord-ouest semi aride (région de Kunene), sont également considérés comme autochtones. Ce sont des pasteurs, aux liens étroits avec les Herero, autres éleveurs qui résident dans l'est et le centre du pays. Les Nama, groupe de langue khoe d'environ 70.000 personnes et les Basters, de langue afrikaan qui sont environ 35.000, se considèrent comme autochtones; ils vivent dans le sud de la Namibie. Les autochtones représentent, ensemble, 8% de la population du pays.

La Namibie ne possède aucune législation concernant directement les autochtones mais, en 2005, le cabinet du Premier Ministre a lancé un programme de développement et d'aide pour les San, minorité frappée par la pauvreté. La Namibie est signataire de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 13 septembre 2007.

Source : IWGIA - The Indigenous World